Le Grand Carnassier

Forum tyranide francophone
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'invasion de Prandium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raptor Jesus
Dominatrix moderatrice
avatar

Messages : 588
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 25
Localisation : Rouen

MessageSujet: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 0:07

Très bien alors j'inaugure cette section background en apportant mon
fluff personnel

C'est une série d'histoires retraçant le destin tragique de Prandium, le
jardin d'Ultramar, du début de l'invasion jusqu'à l'assimilation, je ne
sais pas encore combien je vais en mettre mais je pense qu'il va y
avoir entre 5 et 10 petites histoires

__Prandium, surnommée le jardin d'Ultramar, cette planète luxuriante
est l'un des joyaux les plus précieux que compte le chapitre. D'immenses
plantes multicolores s'élèvent vers les cieux, des forets de la taille
d'un continent regorgent d'une faune et d'une flore unique. La
température constante et le climat chaud permettent la plantation de
toutes sortes de plantes exotiques offrant ainsi un répertoire végétal
si vaste qu'aucune équipe de biologistes n'avait réussie a toutes les
répertorier. Cet environnement naturel laisse de temps en temps
entrevoir de somptueux palais et d'immenses cités ruches d'agrément
surplombant l'océan vert qui recouvre cette planète. Et pourtant, ce
monde appartient aux ultramarines et aucun régent ou seigneur ne saurait
être assez fou pour en demander la direction. En effet des quatres
coins de la planète on pouvait apercevoir dans la foret de gigantesques
forteresses de ferro-béton. Celles-ci étaient
dotées du meilleur
arsenal que la technologie humaine puisse offrir. Mais plus encore,
leurs couloirs étaient constamment arpenté par plusieurs centaines
d'ultramarines en armure bleue, ainsi que par des milliers de soldats
entrainés et surarmés. Cependant, un doute commençait a apparaitre. Cela
pouvait n'être qu'une coïncidence mais aucun contact n'avait put être
établie avec Tyran depuis plusieurs mois. Mais plus inquiétant encore,
de plus en plus de psykers et d'astropathes commençaient a sombrer dans
la démence, s'automutilant et parlant de récits incompréhensibles sur
des créatures horribles grattant dans leur tête...


Krist était de mauvaise humeur, et ca se comprenait. Son commando
était comme d'habitude désigné comme "volontaire" dès que la mission
consistait a arpenter cette foutue forêt... Chef de cette escouade
depuis près de quatre ans, il n'avait jamais eu a se plaindre de quoi
que ce soit. Excepté ceci, se dit-il en écartant un branche garnie de
piquants acérés de la crosse de son fusil a pompe.

Il y a déjà trois heures de cela, un impact avait été capté par les
radars de la station d'opération dans la forteresse StormHammer, située
dans la partie la plus sauvage de la planète, ou lui et ses 10 hommes
effectuaient jours après jour leur surveillance armée du secteur. C'est
maintenant, a près de vingts kilomètres des murs protecteurs de la place
fortifiée que Krist se demanda ce qu'il faisait ici. Il devrait être
dans la salle d'entrainement, avec ses hommes, améliorant leur
performance dans la maitrise du couteau de combat ou de l'épée
tronçonneuse. Mais peu importait, son écran traqueur lui indiquait qu'il
n'était plus qu'a cinq minute de son objectif. Il allais bientôt
arriver sur les lieux, constater que ce n'était rien et rentrer a la
base aussi tranquillement que cette jungle hostile. Il se surprit même à
décrisper légèrement ses muscles tendus, a l'affut du moindre bruit
suspect.

Lorsqu'il arriva a proximité de l'endroit indiqué, il sentit une
odeur nauséabonde de plante calcinée et de sucs digestif. Reprenant
immédiatement sa pleine vigilance, il s'accroupit, tout de suite imité
par les hommes derrière lui. Il devait se trouver a un centaine de mètre
a peine de leur objectif. Une peur superstitieuse s'emparât alors de
lui, l'empêchant de bouger.
-Sergent-chef, que faisons-nous ? entendit il murmurer derrière lui.
C'était Basil, le jeunot du groupe, qui avait une grande admiration
pour lui. Krist se retourna et constata que tout le monde le regardait,
impatient de savoir quel ordre ils allaient recevoir. Il sourit et leur
intima d'avancer prudemment. L'odeur devenait de plus en plus forte.
Avançant péniblement a quatre pattes dans la végétation dense, il ne vit
la clairière que lorsqu'il franchit la limite des arbres. Il se releva
alors lentement, suivie par son équipe et constatât avec horreur la
monstruosité qui les attendait.

Fait d'un assemblage de chair, de chitine et de sacs remplis d'un
fluide jaunâtre qui se rependait lentement sur le sol, la créature, si
c'en était une, surplombait le groupe de sa taille grande comme une
petite maison. Les plantes alentours étaient brulées ou écrasées et des
petites flammèches apparaissaient encore sur certaines branches
carbonisées. La clairière elle même avait en fait été créée par la chute
de cette chose. La chose était installée sur un lit de tentacules dont
certaines s'écartaient par fois de ce rôle pour avancer lentement dans
l'herbe grillée dans la quête d'on ne sait quel but.

L'une d'elle atteignit la botte du caporal Yvain et commença a
vouloir grimper sur sa jambe. Dans un juron, celui ci envoya trois
décharges de son fusil laser sur elle, la coupant en deux. Un grondement
se fit alors entendre et une énorme tentacule sortit du corps de la bête, attrapant le pauvre Yvain et l'amenant dans une énorme gueule
dégoulinant d'un innommable fluide.
-A couvert ! reculer vous et feu a volonté ! hurla Krist, épaulant son
fusil a pompe. Mais a peine avait-il donné cet ordre qu'un tube sortit
d'un des nombreux trous de la bête et commença a cracher des pieux de la
taille d'un bras. L'un d'eux arracha la tête d'un deuxième hommes dans
un horrible craquement d'os.
S'étant regroupés derrière les arbres, les hommes firent feu. Mais
leur tir ne firent qu'érafler la carapace de la créature qui grondait
alors que les cris de douleur d'Yvain se faisait encore entendre a
travers ses épaisses plaques de chitine. Une deuxième tentacule sortit
rapide comme l'éclair et éventra promptement un autre de ses hommes,
faisant fit du couvert relatif que leur apportait les arbres.
-Grenades ! beuglât-il.
Tout le hommes restant dégoupillèrent en même temps et lancèrent
leur grenade sur le monstre. La créature explosa, des morceau de
carapace, de viande calcinée et de morceaux de chaire de leur défunt
camarade retombant sur le sol de la clairière.
-Bordel mais c'était quoi ca ?

Imité par le reste de son équipe, il avança prudemment dans la
clairière pour vérifier que la chose était bien morte. Il entendit un
bref hurlement dans son dos, il se retourna et constata qu'un homme de
plus manquait a l'appel. Puis il vit ensuite un autre disparaitre sous
ses yeux, de longs crochets ayant transpercé sa chaire et attiré dans
l'ombre de la forêt. Il réagit alors instantanément.
-Il y a quelque chose dans les bois, au centre de la clairière, vite !
Stomson ! je veux une vue dégagée !
Comprenant ce que voulait dire son chef, Stomson alluma son lance
flamme et envoya une gerbe de liquide incandescent sur la position qu'il
pointait.

Krist eu juste le temps de voire deux yeux jaunes malveillant
lorsqu'une créature de cauchemars sortit d'un bond de l'obscurité de la
jungle et coupa Stomson en deux, son sang giclant dans un immonde
gargouillis. Krist n'eut même pas le temps d'ordonner le tir que la
créature était sur eux, arrachant les membre de ses équipiers et faisant
exploser leurs cervelles a grand coup des immenses griffes dentelées
qui ornaient le haut de son corps.

Il eu juste le temps de se jeta a terre pour éviter un coup de la
créature qui lui aurait coupé la tête, il visa la créature, tira et
parvint a lui infliger un blessure béante dans le ventre alors que
celle-ci explosait la cage thoracique du dernier membre de l'escouade
encore debout comme si il s'agissait d'un fruit trop mure. Elle hurla de
douleur, un sang vert suintait de sa blessure. Il en profita pour se
remettre debout et tira une nouvelle fois, mais le monstre s'écarta
rapidement et évité le tir destructeur de son arme et lui bondit dessus,
infligent un puissant coup de patte qui le renversa de nouveau et lui
fit lâcher son fusil qui atterrit loin derrière lui.

La créature lui lança un rugissement de défis. Il se relava alors et
empoignât son épée tronçonneuse passée a sa ceinture qui se mit en
route dans un grondement métallique. Il regarda alors son adversaire.
Malgré sa foudroyante rapidité, le monstre mesurait presque deux fois sa
taille et était bien plus large que lui. Sa tête ressemblait a celle
d'un poulpe avec ses nombreuses tentacules. Outre son immense paire de
griffes, ses bras d'une musculature impressionnante étaient terminés par
une parodie de mains griffues et sa queue était terminée par une griffe
de la taille d'un poignard. La créature le regardait de ses yeux
jaunes, laissant apparaitre une ruse et une intelligence insoupçonnée
chez une telle monstruosité. Se sachant condamné, il brandit son arme et
fonça sur elle. Il n'eut pas l'occasion de lui porter le moindre coup,
il vit les griffes de la créatures plonger vers lui d'une vitesse
foudroyante, et tout devint noir.

Les tyranides arrivent...

_________________
Modérateur, mais agent de la paix avant tout ^^

Pour ceux qui veulent voire ma flotte ruche Scylla c'est par là
Et pour mon fluff perso sur prandium c'est ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen
Faloutre
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 29
Localisation : Pithiviers

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 8:12

Ta manière d'écrire est vraiment très agréable, félicitations!

En tout cas y a pas à dire les Lictors c'est super classe dans les
récits. Dommage qu'ils ne rendent pas pareil sur les tables. Very Happy

_________________
"Faut pas croire, mais, autant une armée tyranide avance sans trop de bruits [...] autant en face, ça n'arrête pas de gueuler des "aaarrrghhh" et autres "aaaaahhhhhhh"...."

Mes Travaux sur les Cafards...    
...Et mes travaux sur les Rats !

L'histoire de mes cafards...
...Et de mes rats ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladesh
L'Esprit de la Ruche
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 20/11/2009
Age : 25
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 10:48

Ah ouais! Une autre, une autre... boing

Dit, pour être sur, la première créature de la clairière, je suppose que c'est une spore mycetique? Ça m'a fait pensé un peu a une bestiole de Starcraft.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen
Faloutre
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 29
Localisation : Pithiviers

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 10:53

Sûrement la Spore qui à amené le Lictor dans la Jungle Smile

_________________
"Faut pas croire, mais, autant une armée tyranide avance sans trop de bruits [...] autant en face, ça n'arrête pas de gueuler des "aaarrrghhh" et autres "aaaaahhhhhhh"...."

Mes Travaux sur les Cafards...    
...Et mes travaux sur les Rats !

L'histoire de mes cafards...
...Et de mes rats ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladesh
L'Esprit de la Ruche
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 20/11/2009
Age : 25
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 10:55

C'est aussi ce que j'ai supposé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raptor Jesus
Dominatrix moderatrice
avatar

Messages : 588
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 25
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 13:10

Oui c'est bien une spore mycetique, et si vous l'avez compris elle utilise ses tentacules éventreuses et un crache-dard
Mais je tiens a signaler que je ne nommerai aucune créature tyranide
Premièrement parce que l'histoire se passe juste après l'invasion de Tyran par la flotte ruche behemoth, a ce moment la c'est une race inconnue et aucun aruspice n'a donc encore l'occasion d'étudier les tyranides
Deuxièmement parce que le point de vue que je prends est celui des humains qui eux ne les connaissent pas, j'aurais pus faire avec celui des tyranides en parlant des sensations et de l'instinct mais cela n'aurait pas bien mis en valeur la terreur de ce nouveau prédateur qui se révèlera plus tard être le pire ennemi de l'humanité
Troisièmement parce que je trouve que ca donne plutôt un bon effet de le laisser deviner au lecteur plutôt que de donner un banal nom qui renverra directement une image prédefinie
Quatrièmement parce que beaucoup de créatures n'ont pas de figurine ou peuvent avoir de multiples interprétations et illustration, je voudrais donc que les bio-formes tyranides ne soient reconnaissables que par quelques signes distinctifs et non pas par une description détaillée d'une illustration la représentant, c'est mes histoires et je tiens a ce que le lecteur suive mon imaginaire plutôt qu'un autre déjà tout tracé par les figurines et les dessins

_________________
Modérateur, mais agent de la paix avant tout ^^

Pour ceux qui veulent voire ma flotte ruche Scylla c'est par là
Et pour mon fluff perso sur prandium c'est ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MGY4
Spore mine
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/06/2010
Age : 29
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 16:58

Tu écris très bien et tes descriptions sont un régal! Je vois quelques défauts ici et là cependant. Je me permets de t'en faire part, et entendons-nous bien, je cherche vraiment la petite bête car tu as un style très agréable! ^^ (je dis ça pour te rendre service, encore une fois, je n'ai aucune prétention, je préfère préciser parce que je suis encore nouveau, qu'on se connait pas très bien et que j'ai déjà eu des problèmes d'incompréhension de mes critiques)

Déjà, tu fais des efforts orthographiques et ça se voit, mais il y a encore trop de fautes "bête" je trouve, avec des lettres qui manquent parfois ou des verbes mal accordés et parfois des confusions au niveau des temps. Rien de bien grave cependant, mais rien que corriger ça te rendrait encore plus agréable à lire!

Ensuite, je trouve certaines séquences (notamment la fin avec le lictor) un peu rapide (du point de vue grammatical ^^). D'accord un lictor est une créature rapide, mais tu décris 7 actions dans la même phrase! Je parle de celle-ci : Il en profita pour se remettre debout et tira une nouvelle fois,
mais le monstre s'écarta rapidement et évité le tir destructeur de
son arme et lui bondit dessus, infligent un puissant coup de patte
qui le renversa de nouveau et lui fit lâcher son fusil qui atterrit
loin derrière lui.)
En passant, évite aussi les "et" à répétition. D'ailleurs, je remarque que tu utilises beaucoup "il" (et les pronoms en général) ou "la créature", pour désigner les protagonistes. Utilise plus de synonymes, par exemple "le courageux capitaine (ou sergent-chef)", "le leader", "le space marine", "l'ultramarine", "le fidèle de l'empereur", "le super soldat", et j'en passe ^^
Pour le lictor c'est plus compliqué je te l'accorde ^^'

Petit conseil : il faut toujours avoir un dictionnaire des synonymes sur soit ^^ Tu en trouves de très bien fait sur le web, et gratuit en plus.

Encore une fois, je veux pas avoir l'air de sermonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raptor Jesus
Dominatrix moderatrice
avatar

Messages : 588
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 25
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 21:36

Mais c'est très bien, je ne vois aucun élément vexant et je tiendrai compte de chacune de tes remarques

Pour les fautes d'orthographe, j'ajouterais même qu'il m'arrive de
sauter une lettre sur le clavier, ce qui s'additionne aux fautes bêtes

J'ai juste une petite excuse sur la fin, c'est que je l'ai écrit lorsqu'il était très tard (plus de minuit) j'ai donc légèrement abrégé les dernier paragraphe pour en finir ce qui explique cet élan lyrique un peu bâclé et rapide sur la fin, mais ca reste ma faute

Pour les synonymes, je n'irai peut-être pas jusqu'à aller prendre un dictionnaire, cela serait un peu trop long et ce serait un manque de personnalité mais en me relisant je constate qu'effectivement ca manque, je tacherai de faire un effort la dessus

_________________
Modérateur, mais agent de la paix avant tout ^^

Pour ceux qui veulent voire ma flotte ruche Scylla c'est par là
Et pour mon fluff perso sur prandium c'est ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MGY4
Spore mine
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/06/2010
Age : 29
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 21:46

Cool ^^

La bataille de Maccrage reste mon élément de background préféré pour l'instant, à quand la suite ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raptor Jesus
Dominatrix moderatrice
avatar

Messages : 588
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 25
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 21:53

Demain, ce soir je vais peindre je suis pas en avance^^

Et je ne pense pas que je ferai la bataille de maccrage car elle est déjà trop détaillée dans le codex, je préfere travailler sur un point de détail du background qui n'a jamais eu de retranscription écrite

EDIT: plutôt pendant le week end, la je suis fatigué (dur les vacances... )

_________________
Modérateur, mais agent de la paix avant tout ^^

Pour ceux qui veulent voire ma flotte ruche Scylla c'est par là
Et pour mon fluff perso sur prandium c'est ici


Dernière édition par Raptor76 le Ven 9 Juil 2010 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MGY4
Spore mine
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/06/2010
Age : 29
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Jeu 8 Juil 2010 - 21:57

Justement, ça reste des éléments de la bataille de Maccrage même si tu ne t'occupes de la partie décrite dans le codex ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raptor Jesus
Dominatrix moderatrice
avatar

Messages : 588
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 25
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Dim 11 Juil 2010 - 23:38

Voici donc la suite de mon petit roman:





Depuis quelques semaines, la situation est devenus catastrophique
sur Prandium. Les quelques derniers psykers et astropathes encore en
vie étaient entrés dans un état de folie aigüe, cherchant a mettre fin a
leur jours et parlant d'une terreur sans nom qui avance, comme une ombre
qui recouvrirait peu a peu ce monde. Plus inquiétant encore, de
nombreux massacres ont étés recensés dans les nombreuses villes ruches.
Des dizaines voire même des centaines de civils tués de manière
sanglante sans qu'aucun témoin n'ai assisté au carnage... ni même
survécut. La terreur et la zizanie s'emparent de Prandium, les
militaires sur place sont impuissants à maintenir les mouvements de
contestation des habitants, apeurés par la situation et de plus en plus
d'avant poste et de relais satellites sont détruit ou vidés de toute
présence humaine, par une vitesse et une précision qui échappe aux
autorités. Quelque chose de terrible se prépare.

-Qu'est-ce que c'est commissaire ?
C'était Paolo, depuis quinze ans il travaillait dans la garde
impériale et n'avait jusqu'alors reçut que le grade de sergent de son
escouade. Le commissaire, du nom de Firenz, le regarda, son regard
appuyé traduisait l'exaspération et le reproche, fatigué de
l'incompétence de ses soldats.
Ce commissaire, peu bavard, était en quelque sorte la risée de son
ordre. Depuis l'affaire de la centrale à plasma, son titre avait faillit
lui être retiré. Alors qu'il était chargé de la surveillance
hebdomadaire des réacteurs a plasma qui alimentaient toute la ville en
énergie, une jeune recrue mal-expérimentée avait fait tomber sa grenade
dans l'une des turbines. La réaction qui s'ensuivit fit exploser deux
des réacteurs de la centrale et plongeât un partie de l'Ouest de la
ville dans le noir. Après avoir immédiatement supprimé cet incapable, la
faute lui incombât malgré tout et à défaut de perdre sa place, il fut
assigné a l'escouade Eagles chargée d'enquêter sur des
disparitions dans les égouts.
-C'est notre cible, lui répondit-il a avec un sourire carnassier,
elle nous laisse des traces, alors suivons les.
Reprenant son chemin, il lâchât la jambe humaine fraichement mâchée
qui se trouvait allongée quelques instants plus tôt sur le sol.
"Peut-être" se dit-il, que si il réussissait a trouver et a tuer la ou
les choses qui faisaient disparaitre, régulièrement, les équipes
d'entretien des égouts de la ville, il parviendrait a regagner son
honneur perdu. Sa rêverie fut cependant coupée par un profond "flop". Le garde qui
marchait derrière lui avait dérapé et enfoncé son pied dans la rivière
verte et corrosive qui stagnait le long du souterrain, aspergeant le bas
de sa cape d'un liquide nauséabond.
Il reteint avec peine son envie d'enfoncer sa lame énergétique dans le corps du malotrue qui retirait prestement sa botte imprégnée de substances innommables. Quand tout a coup, un gargouillis se fit entendre. Un bruit qui ressemblait au craquement de deux plaques de carapaces, non plutôt d'un gargouillement de gorge, il n'en savait rien. Mais ce bruit était proche.
Imposant le silence, Firenz garda son calme et continua son avancée tout en scrutant attentivement l'obscurité devenue très profonde dans ce conduit. Tous ses sens étaient en alerte, ici il entendait le son d'un crissement de métal, la des bruits de pas rapides sur le sol, la encore un froissement métallique, certainement l'ouverture d'une porte rouillée. "Approche" se dit-il intérieurement "je sais que tu est la a nous tourner autour, mais dès que tu approchera trop, je te descendrai".
-Messieurs... on a perdu des hommes, dit une voie derrière lui.
-Quoi ?! cette nouvelle sonna comme un coup de fouet dans sa tête. Combien ? Quand les a-t-on perdu ?
-Eh bien, répondit le dernier de la file, je viens de m'en rendre compte mais ils manque Alfred, Gymo et Clivel. Ils étaient derrière moi et...
-Rah ! retournons en arrière ! dit il en reprenant la tête de la file pour repartir dans l'autre sens.
Après quelques dizaines de mètres, ils finirent par retrouver le corps sans vie d'Alfred, suivit de près par ses deux autres camarades, gisant dans une mare de sang. Les trois corps présentaient les mêmes blessures, de profondes traces de griffures d'où suintait un mélange de sang et de bile noire et visqueuse. Mais un frisson parcourue l'échine du commissaire lorsqu'une voie apeurée dans son dos dit:
-Messieurs, il manque Nivel !
En effet le crétin qui avait salit sa cape quelques minutes plus tot manquait également a l'appel, probablement dans le même état que les cadavres qu'il avait sous les yeux.
-Formez un cercle ! Il ne pourra pas nous prendre par surprise !
Il ne lui restait que six hommes, six vies a sacrifier pour arriver a son objectif: tuer la chose qui avait fait ca. Alors que les soldats tremblotants formaient le-dit cercle défensif autour de leur chef, le silence s'installa de nouveau dans le conduit métallique. Seul le son étouffé d'un des gardes souillant son uniforme vint troubler le calme stressant qui entourait le groupe.
Alors qu'il observait le moindre recoins d'ombre alentour, le commissaire déchu vit a peine le filet de bave blanchâtre qui s'écoulait devant son visage. Levant lentement la tête, put alors contempler le visage du... non des meurtrier. Juste au dessus de lui se tenaient deux immondes aberations: de taille humaine, elles avaient toutes les deux une tête bulbeuse parcourue de veines et leurs gueules ouvertes laissaient entrevoir une longue langue recourbée terminées par un dards imbibées d'un liquide noir. Au milieux de ce visage terrifiant trônaient deux yeux jaunes qui laissaient entrevoir une terrible intelligence. Leur corps trapus était parcouru de plaques de chitine et ils se maintenaient au plafond grâce a d'énormes mains griffues.
-Au dessus ! hurla alors le commissaire qui leva son pistolet bolter.
A peine eut-il crié cet ordre que les deux monstres, prenant de cours les gardes qui commençaient a peine a comprendre que leur ennemi était sur eux, se laissèrent tomber au milieux des hommes, esquivant les tirs du commissaire. Malgré leur gabarit assez impressionnant, les terrifiantes créatures se mouvaient avec une rapidité surprenante. Leurs griffes tranchaient, broyaient, éventraient avec une telle facilité que quatre hommes s'effondrèrent, la vie les ayant quitté avant même qu'ils touchent le sol.
Bondissant sur le premier qu'il voyait, Firenz fit rugir son bolter, faisant exploser le crane de celui-ci et l'aspergent d'une giclée de sang vert et de fluide cérébral. Il se retourna alors en dégainant son épée et constatât que l'autre horreur avait déjà massacré les deux derniers hommes qui lui restait. Elle se tourna également vers lui, une plaie béante apparaissait sur son flanc la ou la baillonette du fusil laser d'un des soldats avait réussi a se loger. Mais elle ne semblait pas en prendre compte.
Elle se jeta sur lui, toute griffes dehors, sa langue sortait de sa bouche en frétillant, faisant tomber des gouttelettes de bave et de liquide noir. Mais malgré sa vitesse foudroyante, le commissaire qui s'attendait a une telle attaque positionna son épée devant lui, attendant le choc. Entrainé par son élan, la monstruosité alla s'empaler sur son épée qui émit quelques crépitements d'énergie. Il enleva celle-ci du corps de la bête et entreprit de sortir de cet endroit, laissant les cadavres de ses hommes sans aucun regret derrière lui.
Mais alors qu'il arrivait a l'un des embranchements des égouts, le tunnel s'élargissant révéla un spectacle cauchemardesque. Une nuée de centaines des créatures qu'il avait combattu dans le conduit le regardaient de leurs yeux jaunes et maléfiques. Mais le sang du commissaire se glacat lorsqu'il aperçu l'une d'entre elles. Celle-ci était au moins deux fois plus grande que ses congénères et possédait une musculature beaucoup plus imposante, mais pire que tout, sa démarche était presque humaine. Il ne pouvait pas détourner le regard de cette abomination dont chaque pas parodiait l'humanité
Au moment ou le regard de l'homme terrifié toucha les yeux du monstre, le monde se déroba sous ses pieds, il fut comme perdu dans le néant, transporté par une force inconnue dans le vide intersidéral, ne sachant ou poser les pied. Un chose approchait. Elle dépassait tout entendement, sa taille était inimaginable et écrasait totalement celle du pauvre homme. Mais surtout, elle avait faim. Une faim insatiable, impossible a stopper. Une faim dévorante dont un millier de monde ne saurait venir a bout. "Nourris moi" dit la gargantuesque créature, non elle ne l'avait pas dit et pourtant, Firenz savait qu'elle le pensait. "Tu ne peut résister, sois ma nourriture... et nourris moi"
Le commissaire lâcha alors ses armes qui tombèrent au sol dans un bruit sourd. Il n'avait qu'une certitude, il devait finir comme nourriture pour ces choses, ou plutôt pour l'entité qui les contrôle. La grande créature était juste devant lui, il lui arrivait a peine a l'épaule. Dans un dernier sursaut de volonté il dit dans un murmure:"Empereur, venez moi en aide". Le monstre lui répondit alors d'une voix roque mais presque humaine:"Il n'y a pas d'empereur ici, juste la mort" et avant qu'il ne puisse comprendre quoi que ce soit, le monstre lui prit la tête et l'écrasa sous ses griffes.

L'invasion peut commencer...

_________________
Modérateur, mais agent de la paix avant tout ^^

Pour ceux qui veulent voire ma flotte ruche Scylla c'est par là
Et pour mon fluff perso sur prandium c'est ici


Dernière édition par Raptor76 le Sam 29 Jan 2011 - 22:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen
Faloutre
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 29
Localisation : Pithiviers

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Lun 12 Juil 2010 - 8:44

Citation :
C'elle était au moins deux fois plus grande que ses congénères et
possédait une musculature beaucoup, mais surtout, sa démarche était
presque humaine.

"Celle-ci" je suppose en début de phrase, et il y a un oublie pour la musculature plus imposante.

En tout cas, je trouve ce chapitre encore meilleur que le précédent !
Bien écrit, stressant et bien sombre, tu as bien réussi à ressortir le
côté Gothique et Glauque de 40.000.

Après les Lictors et le Culte Genestealer, la prochaine étape est l'invasion je suppose. Very Happy J'ai hâte de lire ça !

_________________
"Faut pas croire, mais, autant une armée tyranide avance sans trop de bruits [...] autant en face, ça n'arrête pas de gueuler des "aaarrrghhh" et autres "aaaaahhhhhhh"...."

Mes Travaux sur les Cafards...    
...Et mes travaux sur les Rats !

L'histoire de mes cafards...
...Et de mes rats ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MGY4
Spore mine
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/06/2010
Age : 29
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Lun 12 Juil 2010 - 10:28

Tout pareil que Fallen!

Et ça va te plains pas, moi j'en ai pas de vacances xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raptor Jesus
Dominatrix moderatrice
avatar

Messages : 588
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 25
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Lun 12 Juil 2010 - 11:43

Oupslah ! Je suppose que d'après l'heure de parution vous vous doutez bien que c'est la fatigue de minuit

Je corrige ca tout de suite

_________________
Modérateur, mais agent de la paix avant tout ^^

Pour ceux qui veulent voire ma flotte ruche Scylla c'est par là
Et pour mon fluff perso sur prandium c'est ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Horreur d'Héraklés
Rodeur
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 21
Localisation : Bernay 27300 Eure

MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   Ven 24 Juin 2011 - 16:10

C'est super, vivement la suite. C'est vrai que personne n'a fait (à ma connaissance) de récits sur Prandium. J'espére que tu fera beaucoup d'histires comme celles-là, même si je trouve bizarre le fait de changer tout le temps de narrateur, (bien que rendu nécéssaire pour cause de dévorement).

_________________
Les hommes sont faits, nous dit-on,
Pour vivre en band', comm' les moutons.
Moi, j' vis seul, et c'est pas demain
Que je suivrai leur droit chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'invasion de Prandium   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'invasion de Prandium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'invasion de Prandium
» Salvatore R.A. - L'invasion des ténèbres - La Légende de Drizzt 9 - Les Royaumes Oubliés
» L'invasion poétique
» Stéphane Horel - La grande invasion
» [JEU] BLASTOSIS INVASION : Shoot [Gratuit/Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grand Carnassier  :: "La Grande Bête est venue, devoreur de mondes..." :: Background-
Sauter vers: